Compter Pour De La Syrienne

À Tunis, la manifestation organisée par ADAM mêle tables rondes et interventions artistiques. Sur l'avenue Bourguiba se produit un groupe de Taïfa, musiciens noirs venus du sud du pays. Après la prestation, les militants sont pris à partie par une demi-douzaine de Tunisiens dits liliaux”, visiblement offensés : Il n'y a pas de racisme en Tunisie ! Où vois-tu la discrimination ? Vous divisez la Tunisie !”. C'est le déni endémique, que dénoncent inlassablement les antiracistes tunisiens. Dans la cohue, quand Sofiene, juriste et membre d'ADAM, est apostrophé immédiatement en français - Quel est le problème ?” -, il répond en arabe, d'un ton las : C'est ça le problème !”. Il est tunisien et, parce qu'il est noir, on s'adresse à lui comme à un étranger.

Ouais. J'entends aussi fréquemment que c'est à cause de célébrités comme Angelina Jolie et Brad Pitt que les adolescentes veulent des enfants métisses. Apparemment, c'est une nouvelle mode. Avoir un bébé qui a des origines, ça fait moins « blédard ». J'entends aussi que les « fille arabes à khel » sont fans de Kim Kardashian qui sort avec Kanye West, et que les renois sont populaires que pensez-vous grâce au rap US. Une jour, une jeune donzelle m'a aussi expliqué qu'ils avaient « plus de style ».

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *